Accord de libre-échange complet, renforcement démocratique, régionalisation du Maghreb : le principal des déclarations fortes du 10ème sommet UE-Maroc de Luxembourg

27 Avr

C’est à Luxembourg que s’est tenu la 10ème session du Conseil d’association entre l’Union Européenne et le Maroc ce lundi 23 avril 2012. Cette réunion a été l’occasion pour les deux parties de faire le bilan de leur coopération dans les domaines politiques, économiques et sociaux ainsi que de donner un nouveau souffle à l’approfondissement des relations bilatérales entre l’UE et le Maroc.

Une session qui a mis l’accent sur la dimension régionale de l’accord entre l’UE et le Maroc

L’un des principaux résultats de cette 10ème session est la finalisation du plan d’action du Statut avancé (obtenu en 2008 par le Maroc). La finalisation va permettre de donner toute sa consistance au partenariat dans la mesure où l’UE et le Maroc ont établi conjointement les bases fondamentales. M. Amrani, ministre délégué aux Affaires Etrangères et à la Coopération, a également mis l’accent sur la dimension régionale du Statut avancé en soulignant que ce cadre de coopération devrait être un exemple pour la nouvelle politique européenne de voisinage. Cette politique de l’UE est actuellement en refonte et gagnerait à prendre mieux en considération les pays du Sud de la méditerranée selon M. Amrani.

L’UE a d’autre part réaffirmé son attachement à l’intégration maghrébine notamment dans le cadre de l’Union du Maghreb Arabe. Un renforcement de la coopération entre les pays du Maghreb dans les domaines politiques, économiques et de la sécurité s’avère indispensable, notamment à la vue des récents développements dans la région du Sahel. L’UE s’est ainsi dite prête à apporter son soutien à de telles initiatives.

L’Union Européenne en faveur d’un accord de libre-échange complet et approfondi avec le Maroc

Pour l’UE, cet accord devra faciliter une intégration progressive du Maroc au marché intérieur européen et approfondir les négociations sectorielles déjà conclues. L’accord commercial complet entre l’UE et le Maroc apparaît comme le prolongement normal du partenariat qui lie les deux rives de la méditerranée. Le commerce entre l’UE et le Maroc a ainsi progressé de 12,4% en 2011 et ne pourrait que bénéficier d’un approfondissement des relations commerciales euro-marocaines futures.

Les réformes démocratiques marocaines saluées par l’Union Européennes

Que ce soit l’adoption de la nouvelle constitution en juillet 2011, la tenue d’élections législatives transparentes, la mise en place d’une décentralisation avancée ou bien la réforme de l’organisation judiciaire au Maroc, ce sont les avancées démocratiques pragmatiques et nécessaires du Maroc qui ont été saluées par l’Union Européenne ce lundi 23 avril.

Le Maroc a profité de ce sommet pour déclarer sa volonté de poursuivre son approfondissement démocratique et la consolidation de l’Etat de droit, notant que ce processus de réformes conforte sa position en tant que partenaire crédible pour l’Union Européenne.

La question de l’Etat Palestinien

Dans la déclaration finale, le Maroc a réitéré sa position ferme en faveur de l’établissement d’un Etat Palestinien avec Al-Qods comme capitale, et ceci dans les frontières de 1967. Le Royaume du Maroc a condamné vigoureusement les politiques de colonisation menées par Israël et a dénoncé fermement ses projets expansionnistes.

En parallèle, le Maroc a tenu à saluer la nomination par l’UE de son représentant spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient. Le Royaume a toutefois exhorté la communauté internationale à faire preuve de rigueur et d’efficacité afin de créer les conditions idoines pour la reprise du processus de négociations pour la paix.

 

Après la conclusion de l’accord agricole, ce sommet est une nouvelle étape dans le renforcement des liens entre le Royaume du Maroc et l’Union Européenne. Projet incrémental par excellence, la prochaine étape pour concrétiser ce statut avancé : conclure un nouveau protocole de pêche au plus vite. Suite à l’annulation du protocole de pêche par le Parlement européen le 14 décembre 2011, les négociations entre la commissaire Damanaki et le Royaume ont repris et devraient donner rapidement des résultats. Affaires à suivre…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :