Rencontre avec Karim Ghellab, Président de la Chambre des Représentants du Parlement marocain.

7 Juin

Le groupe d’amitié UE-Maroc a eu la chance d’accueillir ce mercredi 6 juin 2012, Karim Ghellab, Président de la Chambre des Représentants du Parlement marocain. La présence de M. Ghellab a permis aux membres du groupe d’amitié d’échanger avec lui sur certain grands sujets d’actualité sur les relations entre l’Union Européenne et le Maroc.

Premier point abordé par les députés européens : l’industrie des transports et ses relations avec le Maroc. Sur ce point, M. Ghellab a tenu à souligner l’importance de ce secteur pour les relations bilatérales de son pays avec l’Union Européenne. Lier les réseaux de transport est aussi bien un acte économique que politique pour lui, c’est construire ce qui unit les peuples. Conscient du caractère stratégique de ce secteur, le Maroc a fortement dynamisé son infrastructure logistique interne au cours des dernières années, jusqu’à bénéficier désormais d’un réseau de transport dense et efficace. Véritable système nerveux de l’économie, le développement de la logistique marocaine témoigne de son fort développement économique.

Toujours sur cette question, les eurodéputés se sont interrogés sur l’opportunité de connecter les grands réseaux de transports marocains et européens, à un moment où l’UE va définir la question des grands projets de transports qu’elle souhaite réaliser dans le prochain cadre budgétaire. Néanmoins, si coopération il y a, celle-ci ne sera pleinement efficace que si un bloc régional (l’UE) travaille avec un autre bloc régional. Les pays du Maghreb doivent poursuivre leurs efforts pour la constitution de l’UMA : L’Union du Maghreb Arabe. Karim Ghellab et l’ensemble des eurodéputés membres du groupe d’amitié UE-Maroc ont appelé à la création de cette organisation au plus vite. Des discussions vont avoir lieu en octobre, mais c’est le conflit frontalier entre le Maroc et l’Algérie qui minent l’avenir de cette union.

Autre point discuté lors de la réunion : la situation sécuritaire au Maroc et dans sa région. Karim GHELLAB a tenu à souligner une fois de plus les changements politiques profonds qui venaient de toucher l’ensemble du monde arabe, et notamment au Maghreb. Il a noté toutefois un développement préoccupant de la situation au Sud de la région. Dans le Sahel, au Mali, il y a un véritable essor du terrorisme, du trafic de drogue et du trafic d’êtres humains. Dans ce contexte difficile, la proximité entre le Maroc et l’Europe doit être bénéfique : il faut tirer profit du partenariat tout en évoluant dans la sécurité.

Dernier point évoqué pendant la réunion : la démocratie et son développement au Maroc. Le Président du groupe d’amitié, Gilles Pargneaux a souligné que le développement économique au Maroc avait permis l’émergence d’une véritable classe moyenne. Toutefois, cette classe moyenne, souvent jeune, est très peu impliquée politiquement, et s’intéresse encore moins aux questions politiques du Maroc, en témoigne la faible participation aux différentes élections et la faible audience des médias marocains, qui sont souvent délaissés au profit des chaines françaises. Pour le Président du groupe d’amitié UE-Maroc il est temps qu’on parle d’une vraie citoyenneté marocaine, c’est là que réside le grand enjeu des élections régionales et municipales à venir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :