Archive | janvier, 2013

L’Union européenne doit assurer la stabilité et promouvoir l’Etat de droit en Libye

23 Jan

La situation préoccupante de la Libye a été le thème de la réunion de la délégation parlementaire pour les relations avec les pays du Maghreb du 23 janvier 2013 au Parlement européen. En particulier, les députés européens ont auditionné plus sieurs acteurs de la société civiles en Libye : Geneviève Jacques  représentant la Fédération Internationale des Droits de l’Homme, Carel de Rooy représentant de l’UNICEF en Libye et Emmanuel Gignac, représentant du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés pour la Libye. Ils ont respectivement abordé la situation des migrants, les perspectives économiques et la situation des réfugiés en Libye.

Il faut bien avoir à l’esprit que la Libye est un pays riche où les perspectives en matière d’emploi sont potentiellement élevées. L’Union européenne ne doit pas manquer l’occasion de réaliser un partenariat sérieux avec ce pays afin que son développement économique puisse profiter à tous : Aux Libyens trouvant un emploi et aux européens cherchant à développer leur commerce.

Autre point souligné lors de cette réunion : la Libye est un pays détruit et très peu fournie en institutions stables. Il faut construire l’Etat de droit, renforcer le processus démocratique et établir une politique de sécurité solide vis à vis des pays voisins et des groupes terroristes qui se développent rapidement au sein de ses frontières ce qui est d’autant plus préoccupant dans le contexte  de la montée des tensions terroristes au Sahara et au Sahel. Il est du devoir de l’UE d’accompagner et de soutenir la Libye dans l’ensemble de ses démarches qui lui permettront de construire un véritable Etat stable, solide et durable.

Enfin, l’Union européenne doit aussi peser sur le gouvernement libyen et sa politique migratoire. Aujourd’hui, des migrants venant d’Erythrée ou de Somalie sont traités comme des esclaves. C’est inacceptable pour l’Europe. Une coopération approfondie avec la Libye ne pourra passer que par un changement profond de l’esprit de sa politique migratoire.

31 janvier – 4 février : Voyage d’étude du groupe d’amitié Union européenne – Maroc

23 Jan

Du 31 janvier au 4 février une délégation d’eurodéputé issue du groupe d’amitié UE-Maroc se rend sur le territoire marocain pour y réaliser un voyage d’étude. L’ambition de ce déplacement est de pouvoir aborder en profondeur les dossiers principaux qui vont occuper l’actualité euro-marocaine dans les mois à venir : situation sécuritaire au Sahel et au Mali, accord de pêche UE-Maroc, solution au différend sur le sahara marocain…

La délégation présidée par Gilles Pargneaux (S&D) est composée de Gaston Franco (PPE), Constance Le Grip (PPE), Anémie Neyts (ALDE), Jean Roatta (PPE), Marie-Thérèse Sanchez-Schmid (PPE) et Karim Zeribi (EELV) rencontrera un nombre conséquent de personnalités politiques et associatives marocaines :

  • Dr Mohamed CHEIKH BIADILLAH, Président de la Chambre des Conseillers;
  • M. Karim GHELLAB, Président de la Chambre des  Représentants; 
  • M. Abdelilah BENKIRANE, Chef du Gouvernement ; 
  • La Commission Parlementaire Mixte UE- Maroc ;  
  •  M. Taïb FASSI FIHRI, Conseiller de Sa Majesté le Roi ;
  • M. Omar AZZIMAN, Conseiller de Sa Majesté le Roi, Président de la Commission Consultative pour la Régionalisation (CCR) ; 
  • M. Saad-Eddine EL OTHMANI, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération ; 
  • M. Driss ELYAZAMI, Président du Centre National des Droits de l’Homme ; 
  • M.  El Mostafa RAMID, Ministre de la Justice et des Libertés ; 
  • M. Mohand  LAENSER, Ministre de  l’Intérieur ; 
  • M. Aziz AKHANNOUCH, Ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime ;
  • M. Hamid CHABAT, Secrétaire Général du PI; 
  • M. Mustapha BAKKOURY, Secrétaire Général du PAM; 
  • M. Salaheddine MEZOUAR, Président du RNI ; 
  • M. Driss LACHGAR, Premier Secrétaire de l’USFP ;                         
  • le Wali de la Région Oued Eddahab Lagouira,  M. Hamid CHABBAR et les Elus de la Région
  • l’Ambassadeur de France à Rabat, M. Charles FRIES
  • l’Ambassadeur, Chef de la Délégation de l’Union Européenne à Rabat, M. Eneko LANDABURO
  • Mme Amina BOUAYACH, Vice-présidente de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme

Outre les rencontres à Rabat, la délégation va aussi se rendre dans la ville de Dakhla dans les Provinces du Sud afin d’évaluer la situation économique, sociale et humanitaire du Sahara marocain.