Archive | mai, 2013

Le groupe d’amitié UE-Maroc s’est réuni le 29 mai 2013 au Parlement européen

29 Mai

 J’ai réuni aujourd’hui les membres du groupe d’amitié Union européenne-Maroc au Parlement européen pour aborder avec les eurodéputés de tous bords politiques les grands enjeux des mois à venir de la relation euro-marocaine.

Car l’actualité de nos relations avec le Maroc est dense. Au mois de mars, le Président Barroso a lancé avec nos partenaires marocains les négociations autour d’une vaste zone de libre-échange qui constitue un pas de plus vers la concrétisation du Statut avancé, à savoir l’inclusion du Maroc dans l’espace économique européen au même titre que la Suisse ou la Norvège. Les parlementaires européens jouent un rôle de premier ordre dans le processus de négociation des accords internationaux de l’UE puisqu’aucun accord ne peut être finalisé sans leur accord définitif. Dès lors, sensibiliser dès aujourd’hui mes collègues est la meilleure façon pour que les négociations de cet accord aillent dans le bon sens et soient en accord avec nos positions.

Autre point récurrent de l’actualité marocaine et dont nous avons discuté, le différend autour du Sahara. L’ONU vient de prolonger le mandat de la MINURSO, sa mission d’observation au Sahara, sans élargir son mandat à la surveillance des droits de l’homme. C’est un signal positif à l’égard des autorités marocaines que les Nations Unies considèrent aptes à remplir cette fonction, notamment via des institutions comme le Centre National des Droits de l’Homme dont les actions indépendantes en faveur de la protection des droits de l’homme sont à saluer.

Ces réunions sont l’occasion pour notre groupe de sensibiliser le Parlement européen à tous ces sujets de la plus haute importance et surtout d’organiser les actions futures du groupe d’amitié Union européenne-Maroc. Conférences publiques, expositions et mission parlementaires au Maroc sont au programme du reste de l’année 2013.

Publicités