Archive | octobre, 2014

Gilles Pargneaux, coordinateur et représentant du groupe socialiste au sein de l’Union pour la Méditerranée

20 Oct

Gilles Pargneaux a été élu le 14 octobre 2014 coordinateur du groupe socialiste du Parlement européen au sein de l’Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée, dans la continuité de son engagement envers le développement des relations euro-méditerranéennes, mais aussi pour une meilleure coopération entre les pays du sud de la méditerranée.

Dans le cadre de ces nouvelles fonctions, Gilles Pargneaux poursuivra le travail mené, comme Président du groupe d’amitié Union européenne-Maroc, pour la nécessaire création d’une zone d’échange et de coopération entre les pays du Maghreb, ce qui passe par un rapprochement entre l’Algérie et le Maroc. Dans le contexte de la déstabilisation du Sahel, notamment dans le sud Libyen et la montée en puissance des groupes islamistes radicaux au Proche Orient, accompagner la création d’une zone de stabilité et de paix en Afrique du Nord est de la plus haute importance. La voix du Parlement européen doit par conséquent être forte dans cette région.

La création d’une grande zone de coopération euro-méditerranéenne, avec une Europe forte et un Maghreb uni et fort, constitue un horizon politique et économique majeur pour les deux rives de la Méditerranée. Voilà le travail que Gilles Pargneaux se propose d’accompagner.

La bonne relation UE-Maroc

1 Oct

10703995_318068888376656_6804296294385386236_nLes députés européens ont auditionné hier le futur commissaire à la politique de voisinage et aux négociations d’élargissement, l’autrichien Johannes Hahn.

L’importance du voisinage sud de l’Union européenne a été rappelée par plusieurs députés européens, propos que je soutiens pleinement. Je souscris notamment aux propos du commissaire lorsqu’il cite Maroc comme l’un de nos partenaires exemplaires. Les valeurs démocratiques que l’Europe et le Maroc partagent permettent une intensité plus forte dans notre relation politique et économique.

La Politique Européenne de Voisinage a créé le concept More for More : plus les avancées démocratiques sont importantes, plus notre relation s’approfondit. Le Maroc est l’un des pays pour lequel ce nouvel aspect de la politique de voisinage a le mieux fonctionné. C’est un signal très positif pour tous les efforts entrepris par le Royaume du Maroc en faveur de l’Etat de droit et son développement économique et social depuis le début des années 2000.

Au moment où l’hiver s’installe durablement dans les pays des printemps arabes, il était important que la Commission européenne rappelle la spécificité du Maroc et de sa relation avec l’Union européenne.