Archive | janvier, 2015

Gilles Pargneaux declaration to the MAP on the OLAFgate

26 Jan

Brussels – Algeria’s obstinate refusal to allow a census of population held captive in the camps of Tindouf encourages mass and organized embezzlement of international humanitarian aid, Euro-deputy Gilles Pargneaux said on Friday.

“We should be aware that the overestimation of population in the camps of Tindouf helped to set up this European food aid embezzlement and resale system,” said Pargneaux in response to the issuing of a report by the European Anti-Fraud Office (OLAF) which shows fraudulent practices by Algeria and the polisario to embezzle humanitarian aid for Sahrawis in the camps.

Pargneaux underlined that the said report throws light on the main problem in the Sahara issue: a census of population in captivity in the Tindouf camps, which Algeria and polisario reject categorically despite the UN repeated requests.

The embezzlement of European aid (10 million euros yearly) for the camps population by polisario dignitaries is simply outrageous, said Pargneaux, who is a member of the Budget control committee at the European Parliament and chairman of the EU-Morocco friendship group within the same body.

The OLAF report slams Algeria and the Polsario which have been embezzling humanitarian aid for decades to the detriment of the population held against their will in the camps of Tindouf.

The report notes that organized embezzlement starts in the Algerian port of Oran where a large part of humanitarian aid is diverted away from the intended beneficiaries in the camps.

Publicités

Communiqué de presse de Gilles Pargneaux, député européen, Président du groupe d’amitié Union européenne-Maroc – Fin de partie pour les détournements du Polisario

23 Jan

L’OLAF vient de rendre public un rapport sur le détournement de l’aide alimentaire dans les camps de Tindouf. Gilles Pargneaux, député européen et président du groupe d’amitié UE-Maroc, a souhaité réagir :

« Les détournements de l’aide alimentaire européenne des camps de Tindouf par des dignitaires du Polisario est simplement scandaleux. Il faut être bien conscient que c’est la surévaluation de la population des camps de Tindouf qui a permis l’établissement de ce système élaboré de détournement et de revente de l’aide alimentaire européenne.

Malheureusement, ce rapport de l’OLAF ne fait que confirmer les informations que nous avions depuis le terrain. J’avais moi-même posé des questions écrites à la précédente Haute Représentante pour la mobiliser sur ce sujet. Je suis néanmoins heureux que ces pressions politiques du groupe d’Amitié Union européenne-Maroc aient contribué à rendre public un dossier bloqué par l’OLAF depuis 2007.

La publication de ce rapport jette une lumière crue sur la question centrale du conflit du Sahara : le recensement des populations dans les camps de réfugiés de Tindouf auquel s’opposent catégoriquement l’Algérie et le Polisario malgré les demandes répétées des Nations Unies.

Il est temps que l’Europe exige ce recensement afin d’éviter les détournements mais surtout pour donner une nouvelle impulsion au règlement du conflit du Sahara. L’Europe ne peut être un pourvoyeur de fond aveugle et muet au Sahara.

Beaucoup de questions sont soulevés par ce rapport et j’attends des réponses. C’est pour cela que je vais demander à la commission contrôle budgétaire du Parlement européen de se saisir de la question pour faire toute la lumière sur ce que je considère comme une instrumentalisation honteuse du conflit du Sahara. »