Archive | Groupe d’amitié UE-Maroc RSS feed for this section

Le Maroc est un partenaire clé et stratégique pour l’UE : courrier à Federica Mogherini

21 Fév

courrier-mogh-page-2-20022017 courrier-mogh20022017Après les récentes évolutions juridiques entre l’UE et le Maroc, qui se sont d’ailleurs finalisées par l’annulation de l’arrêt de la Cour de Justice de l’Union européenne, j’ai voulu interpeller la Haute Représentante de l’Union pour les affaires extérieures sur la place stratégique du Maroc pour l’Union européenne.

Dans cet article, vous pourrez consulter publiquement le courrier que je lui ai addressée.

Courrier de Federica Mogherini souligne l’importance du groupe d’amitié UE-Maroc

4 Avr

J’ai récemment sollicité la Haute Représentante de l’UE pour les affaires extérieures et la politique de sécurité, Federica Mogherini, sur le rôlé clé joué par le Maroc en matière migratoire.

Mme Mogherini souligne dans son courrier de réponse « le rôle primordial » du Maroc pour l’Union européenne et l’intérêt pour l’Europe de « maintenir ces liens privilégiés » qui unissent le Royaume du Maroc et l’UE.

Surtout, la Haute Représentante note l’efficacité du groupe d’amitié UE-Maroc dans son travail en faveur de la compréhension mutuelle entre le Maroc et l’Europe et le félicite pour l’important travail de diplomatie parlementaire accompli.

Plus que jamais le partenariat UE-Maroc est une nécessité commune.A-2016-1404052 Mr Pargneaux MEP-page-001

« Polisario : l’identité d’un front ». Projection au Parlement européen

5 Fév

DSC_0402Gilles Pargneaux, Président du groupe d’amitié UE-Maroc, a organisé hier la projection du film « Polisario : l’identité d’un front » au Parlement européen.

Grand succès pour ce documentaire avec plus de 120 participants. Le débat en présence de Erik Jensen, ancien envoyé spécial de l’ONU pour le sahara occidental, Bachir Dkhil, membre fondateur du Polisario, Saadani Maa Alainine, militante Sahraouie, et Mariya Gabriel, députée européenne, a mis en lumière la réalité de la genèse du Polisario et le détournement de ses ambitions initiales par des acteurs extérieurs.

Mission parlementaire européenne au Maroc

30 Sep

Après la reconstitution du groupe d’amitié UE-Maroc, c’est maintenant au tour du travail de terrain de reprendre.

J’ai ainsi pris l’initiative, en partenariat avec le Dr Mohamed Cheikh Biadillah, d’organiser une mission parlementaire européenne au Maroc. Plusieurs députés européens ont déjà manifesté leur intérêt pour une telle mission, ce dont je me félicite. Il est important que, dès la reprise du nouveau Parlement européen, la problématique des relations euro-marocaines soit prise à bras le corps. Ce voyage sera l’occasion pour notre délégation d’avoir une image très concrète de la réalité politique et social du Royaume du Maroc mais aussi d’aborder les grands sujets euro-marocains, le traité de libre échange approfondie notamment. Des échanges riches et intéressants sont en perspective.

Notre délégation se rendra donc à Rabat du 27 au 30 octobre prochain.

Réunion constitutive du groupe d’amitié UE-Maroc

18 Juil

Gilles Pargneaux a réuni le groupe d’amitié UE-Maroc pour la première fois depuis les élections européennes du 25 mai 2014.

Cette réunion a été l’occasion de former un nouveau bureau et de présenter les ambitions et la philosophie du groupe d’amitié UE-Maroc aux nouveaux députés européens.

Pour rappel, le groupe d’amitié UE-Maroc a été créé le 22 juin 2011 à l’initiative de Gilles Pargneaux. Ce groupe est né de la prise de conscience de la spécificité du Maroc.

Dans le tumulte des révolutions arabes, le Maroc a en effet mené une révolution tranquille, une révolution constitutionnelle à l’initiative du roi Mohamed VI en mars 2011. Il faut bien avoir en tête l’intérêt de l’initiative royale qui a permis de répondre rapidement aux préoccupations de la population.

La nouvelle Constitution renforce ainsi le pouvoir du Parlement, a permis de nommer le premier ministre en fonction des élections législatives, prévoie une très large décentralisation avec le processus de régionalisation avancée… Bref, une constitution moderne et démocratique.

Cette constitution est le fruit d’un processus plus long de transition démocratique au Maroc. Cela n’a d’ailleurs pas échappé à l’Europe qui a accordé un Statut avancé au Royaume du Maroc dès 2008.

Pourtant, trop souvent nos relations européennes avec le Maroc sont souvent gênées par le conflit du Sahara occidental. Ce conflit occulte malheureusement les avancées démocratiques marocaines.

Gilles Pargneaux a donc décidé de créer ce forum d’échange, de rencontre entre hommes politiques et représentants associatifs européens et marocains pour faciliter la connaissance mutuelle et fluidifier nos relations.

La situation des droits de l’homme dans les camps de Tindouf

26 Mar

Le groupe d’amitié UE-Maroc a reçu le 25 mars 2014 l’Observatoire d’Etudes Géopolitiques et le professeur El Ouali pour qu’ils puissent présenter leurs études sur la situation des camps de Tindouf en matière de droits de l’homme.

Ancien haut fonctionnaire du Haut Commissariat des Nations Unies aux Réfugiés, le professeur El Ouali a analysé les lacunes de la protection des droits de l’homme dans les camps de Tindouf et l’incohérence de l’action des Nations Unies en ce domaine. Vous trouverez l’ensemble de leurs analyses en cliquant sur le lien ci-dessous :

Situation des droits humains à Tindouf et Sahara marocain APLF mars 2014 (2)

Bonne lecture

Renforcer le partenariat économique entre l’UE et le Maroc

4 Mar

Du 13 au 17 février 2014, le groupe d’amitié UE Maroc s’est rendu au Maroc en présence de députés et de chefs d’entreprise européens pour réaliser une mission économie. Investissement, partenariat et emplois étaient les objectifs de cette mission.

Le Président du groupe d’amitié UE Maroc, Gilles Pargneaux, a été interviewé sur les relations économiques entre l’UE et le Maroc par la radio médi1, retrouvez son interview à 5:30 en cliquant sur le lien suivant : http://www.medi1.com/player/player.php?i=5771382

Deux jeunes sahraouis assassinés – la diplomatie européenne interpellée par G. Pargneaux

4 Mar

Retrouvez l’interview de Gilles Pargneaux, Président du groupe d’amitié Union européenne-Maroc, sur l’assassinat de deux jeunes sarhaouis en cliquant sur le lien suivant : http://www.medi1tv.com/fr/l-ue-interpel%C3%A9e-au-sujet-de-l-assassinat-des-deux-sahraouis-%C3%A0-tindouf-maroc-infos-22771

 

Le Parlement européen adopte définitivement l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc

10 Déc

Les députés européens viennent de voter majoritairement en faveur du protocole de pêche entre l’UE et le Maroc. 310 ont voté pour, 204 contre et 49 se sont abstenus.

Le Président du groupe d’amitié UE-Maroc se félicite de l’issue favorable du vote sur l’accord de pêche entre l’UE et le Maroc. Une majorité de députés européens a voté pour le renforcement de nos relations avec le Maroc et pour l’amélioration des conditions de vie de tous les pêcheurs marocain et européens.

C’est une victoire pour le groupe d’amitié Union européenne-Maroc qui travaille depuis deux ans pour que cet accord de pêche soit à nouveau en vigueur. L’accord que nous venons d’accepter aujourd’hui est juste économiquement, socialement et environementalement, il n’y avait plus aucune raison de s’y opposer.

Il était illusoire de vouloir résoudre le problème du Sahara occidental avec le rejet de cet accord de pêche. Je rappelle que la proposition d’autonomie du Sahara occidental présentée par le Maroc aux Nations Unies en 2007 est la seule solution possible. je continue de défendre cette position et de demander à l’ONU de bien vouloir trouver une issue positive à cette situation de plus en plus difficile tant en matière sécuritaire qu’économique.

Le Maroc est le seul pays du voisinage de l’Union européenne à disposer d’un Statut Avancé. La ratification de cet accord de pêche pose une pierre de plus à la création d’une grande zone de coopération à tous les niveaux entre les deux rives de la Méditerranée. C’est un excellent signal que l’Europe envoie aujourd’hui au Maroc et à tous les efforts menés par le Royaume en faveur de la démocratie et des droits de l’homme. C’est également un très bon signal dans la perspective des négociations sur le prochain accord de libre-échange complet et approfondi entre le Maroc et l’Union européenne.

Le groupe socialiste du Parlement européen en faveur de l’accord de pêche Union européenne – Maroc

4 Déc

Communiqué de presse de Gilles Pargneaux 

Les députés membres du groupe Socialistes&Démocrates ont défini leur position sur l’accord de pêche entre l’Union européenne et le Maroc ce mercredi 4 décembre 2013 : ils voteront en faveur de cet accord le 10 décembre prochain. Gilles Pargneaux, Président du groupe d’amitié Union européenne-Maroc a souhaité revenir sur l’issue de ce vote.

« Je me félicite de l’issue de ce vote qui définit clairement la position de mon groupe parlementaire en faveur du protocole de pêche entre l’UE et le Maroc » déclare Gilles Pargneaux.

« Nous avons obtenu de nombreuses améliorations du texte grâce aux efforts de la partie marocaine depuis le rejet par le Parlement européen du précédent accord en décembre 2011. Que ce soit au niveau de la durabilité du secteur de la pêche, des retombées économiques pour les populations locales ou bien le respect par le Maroc des droits de l’homme toutes ces sources d’inquiétudes ont été parfaitement intégrées dans la nouvelle mouture de l’accord de pêche. Il n’y a plus de raisons sérieuses de s’opposer à la ratification du protocole » poursuit le président du groupe d’amitié UE-Maroc.

« Résoudre le problème du Sahara occidental avec un accord de pêche est absolument illusoire. Certains députés socialistes voudraient nous faire croire que l’on peut apporter une solution à cette situation en affaiblissant notre relation privilégiée avec le Maroc » déplore Gilles Pargneaux.

Et le député européen d’ajouter : « Au moment où le groupe socialiste entretient un dialogue de grande qualité avec ses partenaires marocains, que ce soit à travers le déplacement d’une délégation de députés à Laâyoune ou bien l’organisation d’une grande conférence à Marrakech où le problème du Sahara occidental a été abordé très ouvertement, il serait irresponsable de couper les liens que nous avons renforcés » affirme le député européen.

« Deux années de travail après le rejet du précédent protocole de pêche, l’évolution de la position du groupe Socialistes&Démocrates est pour moi une grande source de satisfaction. J’invite désormais l’ensemble de mes collègues à suivre la ligne de mon groupe politique lors du vote en session plénière » conclut Gilles Pargneaux.