Adoption de l’accord Agricole – 16 février 2012

Le Parlement a donné son approbation à la conclusion de l’accord agricole UE-Maroc, le jeudi 16 janvier 2012. Gilles Pargneaux, président du groupe d’amitié UE-Maroc, a souhaité saluer ce vote et les perspectives offertes par cet acte de consolidation du Statut Avancé du Maroc. 

Le Maroc a initié une transition politique et démocratique que nous nous devions de soutenir en respectant les engagements, notamment sur le plan commercial, pris par l’Union européenne dans le cadre de l’Accord d’Association » insiste Gilles PARGNEAUX.

« Les élections législatives du 25 novembre dernier se sont tenues dans des bonnes conditions. Les démarches en matière de politique étrangère initiées notamment par Saad Eddine EL OTHMANI, en vue d’une résolution du contentieux à l’Algérie, offrent également des perspectives de relance du partenariat euro-méditerranéen. Invoquer désormais la question du Sahara occidental, comme nous l’avons fait pour l’Accord de pêche, pour rejeter les accords commerciaux avec le Maroc n’est pas pertinent et devient contre-productif », insiste-t-il

Il poursuit:  » L’agriculture est un secteur vital pour l’économie marocaine. Tout partenariat économique avec ce pays, dans le cadre des négociations commerciales liées à son Statut Avancé, se doit de prendre en compte le secteur agricole. Il emploie 40% de la population active et représente 16.4% du PIB marocain. Restreindre l’accès de ce pays au marché européen, première zone d’exportation pour les produits marocains, aurait eu des conséquences tout à fait désastreuses pour l’économie marocaine et nous aurait aliéné un partenaire stratégique dans le monde Arabe. Cet accord de libéralisation aura le mérite de favoriser le développement économique et la sortie de la pauvreté des communautés rurales marocaines les plus vulnérables. Il permettra ainsi au Plan Maroc Vert, accordant une importance particulière à la petite agriculture solidaire, de se concrétiser ».

L’eurodéputé conclut: « Au-delà de cet accord agricole, en tant que Président du Groupe d’Amitié UE-Maroc, j’espère que nous progresserons dans les autres domaines de coopération en matière politique, sociale, scientifique et culturelle conformément à l’agenda défini dans l’Accord d’association avec le Maroc, entré en vigueur le 1er mars 2000. Ce vote constitue un message fort de l’Union Européenne par lequel nous exprimons notre volonté de progresser dans les négociations avec le Maroc et concrètement faire aboutir son Statut Avancé »

%d blogueurs aiment cette page :