La reconnaissance du Sahara occidental par le Parlement suédois ou comment faire preuve d’irresponsabilité internationale

Communiqué de presse de Gilles Pargneaux 

12 décembre 2012

Le Parlement suédois a reconnu, le 5 décembre 2012, la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD). C’est la première fois qu’un Parlement d’Europe reconnaît la RASD.

A cette occasion, Gilles PARGNEAUX, député européen socialiste, membre de la délégation Maghreb du Parlement européen et Président du groupe d’amitié Union européenne – Maroc, a souhaité réagir à l’adoption de cette résolution parlementaire suédoise : « La reconnaissance de la RASD par le Parlement suédois est triplement irresponsable. Irresponsable vis-à-vis de la recherche d’une solution politique et pacifique du conflit, de l’inquiétante situation au Sahel et de l’émergence tant attendue de l’Union pour le Maghreb Arabe » a déclaré M. PARGNEAUX.

« Le conflit au Sahara marocain doit trouver une solution sous l’égide de l’ONU et il est du devoir des diplomates et hommes politiques européens de favoriser une solution politique dans ce confit. Adopter une position de franc-tireur comme l’a fait le Parlement suédois me semble tout à fait inutile et contreproductif » a ajouté le député européen.

Gilles PARGNEAUX poursuit : »La RASD ne remplit d’ailleurs pas les critères pour être reconnue comme un Etat à part entière. C’est le porte parole du ministère des Affaires Etrangères suédois, Anders Jörle, qui le reconnait lui-même : sans gouvernement assurant le contrôle du territoire, reconnaître la RASD est impossible. Or, force est de constater que le Polisario n’a absolument pas le contrôle de son territoire : trafic de d’armes, de drogues, traite d’être humain, recrutement terroriste sont le quotidien des habitants des camps de Tindouf. Ce n’est pas ce qu’on qualifierait de contrôle du territoire » Et le député européen de préciser : « Laisser penser qu’un territoire soumis aux tensions terroristes et aux frontières aussi poreuses que la RASD peut être autonome est totalement inconscient et dangereux. N’oublions pas que le Sahel, région limitrophe de la RASD, est la frontière géopolitique de l’extrême Sud de l’Union Européenne et que nous ne pouvons pas permettre qu’un Etat Polisario devienne un sanctuaire pour les terroristes qui sévissent dans le Nord Mali. »

« La proposition d’autonomie sous égide marocaine du Sahara marocain est le gage d’une sécurité que la reconnaissance de la RASD n’apportera jamais. Mais plus encore, c’est le gage d’une stabilité et d’une fin des tensions entre le Maroc et l’Algérie qui sera le terreau fertile pour l’éclosion de l’Union du Maghreb Arabe. Sans cet état de fait, la future union régionale est vouée à l’échec alors qu’elle pourrait être le meilleure partenaire de l’Union européenne pour peser face aux puissances économiques émergentes de la mondialisation. En reconnaissant la RASD, le Parlement suédois a apporté une pierre de plus à la montagne de difficultés qui empêche l’avènement du l’Union pour le Maghreb Arabe » déplore finalement Gilles PARGNEAUX.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :